Je me souvient encore de ma rencontre, j'etais avec une amie, on découvrait un nouveau magasin sur le coin de la rue Antoine Dansaert et Léon Lepage, il y avait des petites recherches textiles, je cherchais le nom, je me disais que j'aurais pu les faire .. J'étais en 1ère année en stylisme et je savais déjà crocheter et tricoter (2000-2001). 

Nous sommes rentrer dans le magasin, il y avait pleins de jolie choses, des chapeaux, on a discuté avec le monsieur qui était dans la boutique, comme je n'avais pas trouvé le nom je lui demande et il me donne sa carte .. Christophe Coppens, je me sentais petite à l'instant, je le connaissait que de nom mais je savais qu'il fessait des chapeaux.

Durant l'été suivant, une de mes amies amie qui était dans une autre école de stylisme, qui comme moi ne comprenait pas pourquoi j'avais raté mon année m'a encourager, et à tout fait pour que je fasse un stage où elle était, c'etait à l'atelier rue de Suède de Christophe Coppens, ce fut un de mes plus beaux mois d'aout.

Je dois préciser avant de continuer que les chapeaux c'est une passion pour moi mais aussi dans mes gènes, ma grand mère maternelle et mon arrière grand mère paternelle en ont fait.. Et ma plus grande tristesse c'est de ne pas avoir pu garder des moules quand ont a vider la maison de mes grands parents, en même temps j'avais 14 ans, je ne savais pas encore ce que je voulait faire à part sortir de l'école au plus vite.

J'ai beaucoup de souvenirs de l'atelier, de belle rencontre, Sibylle et Asma ainsi que d'autres étudiant,

j'y ai vu de très jolie choses comme Christophe draper sur la tête d'Asma un chapeau, à cette période il fessait des costumes pour un spectacle, et dans les souvenirs marquant celui d'une Banane..

C'était un plaisir d'aller la bas, construire, apprendre et coudre, tout les pièces étaient réaliser à la main, le seul bémol, mes doigts qui me fessait mal suite à la couture du gros grain afin que le chapeau soit confortable et à la taille de la cliente.

Il y a eu un jour où j'ai collé des paillettes à l'endroit où sont les locaux de la fgtb maintenant, pour ses créations "Doll house", il avait déjà des recherches plus artistique et plusieurs expositions dont plusieurs aux Pays-Bas..

Je suis toujours rester en contact par la suite, j'ai suivi sont déménagement sur la place du nouveau Marché aux grains mais avant ça, il m'a un jour telephonné alors que j'étais dans l'auditoire de l'académie pour me voir, et il a réaliser 4 photos (magnifique) avec moi au musée Charlier à Bruxelles, j'en parle peux mais j'en suis très fière, pour les photos suivante il a choisi l'ex chanteuse de Hoeverphonic :)

Lors de ma dernière année après avoir fait un echange Erasmus à Manchester l'année d'avant, j'avais envie de faire un stage, tout naturellement c'est chez Chistophe Coppens que j'ai été demander pour le faire, cette fois si c'etait pas tout les jours mais tout les vendredi pendant plusieurs moi, c'etait toujours un plaisir, un coté familial, pleins de gentillesse, pouvoir voir de près les nouvelles créations.

A la fin du moi de Juin je me suis permise de lui montrer mon travail, il m'a dit que j'avais du talent, mais que ça il savait déjà.

Mon plus grand regret, n'avoir jamais osé proposé de travailler pour lui, et après le départ de Sibylle j'osais moins y aller.. 

J'ai toujours suivi son travail, comme la création de couleur pour Lévi's, la couleur était Jade Hong Kong alors que moi au même moment je m'étais au monde une petite Jade. De jolie création pour la marque belge JBC.

En mai 2012 il est contraint de fermer après un dernier déménagement de son atelier que je n'ai pas su aller voir.

Depuis il a su rebondir et continue a créer ce fut d'abord des montagnes, et les expositions Lanscape.

en septembre dernier je l'ai revu pour son exposition Works On Paper, ça me fessait plaisir de le revoir, surtout aussi souriant, j'ai partager ce super moment avec mes filles. 

Je suis toujours ce qu'il fait sur sa page Facebook et son compte Instagram.

2015102420144827020151024201501729